Site de niche : le filtre à idée

Maintenant que tu as noté toutes tes idées, il va falloir filtrer ces idées pour retenir les pépites et trouver ta niche rentable !

Analyse de niche rentable

Les filtres pour détecter les meilleurs niches

  • le volume de recherche mensuelle : supérieur à 8000
  • la concurrence : faible ou peu élevée
  • la saisonnalité : faible ou peu marqué
  • la tendance : stable ou en évolution
  • le prix : au moins 20/25 €
  • la possibilité de vendre le produit en affiliation : Amazon ou autres marchands

Concernant les deux derniers points, ils concernent surtout les produits physiques. Si tu t’attaques à d’autres thématiques avec de la vente de lead, de l’affiliation sur abonnement ou autres, il convient de les adapter.

Viser une problématique (comment nettoyer sa maison plutôt que guide des meilleurs aspirateurs) et des requêtes à petit volume (1000 à 2000 recherches par mois) peut être une très bonne piste également à exploiter.

Les outils

Pour filtrer les données, il va te falloir un outil. Personnellement, j’utilise KWfinder qui est très complet. Tu as accès à quelques analyses en créant un compte gratuit mais le mieux est d’opter pour un compte payant, même pour un mois ou deux.
Cet outil pourra t’accompagner sur différents aspects, de l’analyse de tes idées jusqu’au suivi des positions. C’est un investissement, mais si tu veux devenir un pro des sites de niche et gagner de l’argent, c’est un investissement conseillé.

Sinon, tu peux aussi utiliser Ranxplorer, il n’offre pas autant de fonctions que KWfinder et fournit également d’autres informations intéressantes pour analyser une niche/requête.

Me concernant, je vais principalement utiliser KWfinder pour analyser l’une de mes idées de niche dans cette étude de cas.

Analyse du volume de recherche

Ce que j’aime dans KWfinder c’est qu’il permet de visualiser un un coup d’oeil si la requête, le mot clé a du potentiel. Il affiche le volume de recherche, la difficulté (calculer par un algorithme interne) ce qui permet d’obtenir déjà une première évaluation de la concurrence. C’est un outil très visuel et facile à comprendre même s’il est en anglais.

Voici une capture d’écran de la niche que j’étudie. Pour le moment, je préfère rester discret sur la niche étudiée c’est pourquoi les informations sont masquées.

kwfinder screenCette capture c’est surtout pour vous montrer où il faut regarder. Sur la gauche, j’ai une suggestion de mots clés liés à mon clé principal avec différent volume. Comme je n’ai rien classé, mon mot clé principal est le premier de la liste avec un volume moyen de 2900 recherches mensuels et une difficulté estimée à 24, donc plutôt facile selon KWfinder.

Sur la partie droite, nous avons l’analyse détaillée concernant mon mot clé principal, pour analyser en détail un mot clé il suffit de cliquer dessus.

Ici on peut voir que nous avons accès à différents éléments en plus de la difficulté. Il y a la tendance avec les volumes mensuels. C’est ainsi que j’observe que la tendance évolue de 5400 à 1600 recherches mensuelles selon la période de l’année.
C’est une donnée intéressante dans le choix de ma niche.

Au niveau des critères, je recherche généralement un mot clé avec un volume dépassant les 8000 recherches par mois sur un mot clé générique. Dans le cas présent, j’ai ciblé « mot clé générique + marque« , une requête plus ciblée donc plus engageante. Par conséquent, un volume entre 5000 et 2000 recherches mensuelles sont intéressants à exploiter.

Parfois, sur des requêtes extrêmement ciblées et à forte intention d’achat, il est possible de viser des requêtes avec peu de volume.

Sous la tendance, nous apercevons les 10 premiers résultats avec quelques informations sur la qualité de la concurrence.

difficulté site de niche

Sur cette niche, je vois rapidement que le premier est un gros site de qualité. Même s’il y a peu de lien sur la page en question, elle bénéficie de l’autorité du domaine qui est très forte.
Je remarque également que le second lien provient du même site que le premier mais avec une puissance un peu plus faible. Le troisième lien c’est Amazon. Le 4ème et le 5ème sont également deux résultats provenant d’un même site.
Le 6ème sera à surveiller car il dispose de bonnes métriques. Décathlon et Cdiscount sont également présent et un site de niche sur un produit dérivé de ma cible est présent en 8ème place.

J’ai mis en jaune les éléments qui me semblent chaud et en vert les éléments qui me semble plus facilement accessibles.

Comme tu peux le voir avec un seul outil, j’ai pu analyser directement une idée de niche. Il ne reste plus qu’à regarder les mots clés connexes. C’est très rapide.

  • le volume de recherche
  • la saisonnalité
  • la concurrence

Pour cette requête, KWfinder ne m’a pas montré la tendance mais sur d’autres requêtes elle est indiquée également. Donc nous allons la vérifier la tendance sur Google.

La tendance

Pour voir la tendance de recherche d’un produit et identifier s’il est sur le déclin ou non, direction un outil simple et gratuit : Google Trends.

Ici on peut observer la tendance et la saisonnalité sur les dernières années.

site de niche tendance analyse

Trends ne voulait pas m’afficher mon mot clé générique + marque, donc j’ai fait la recherche sur le mot clé générique. Comme constaté précédemment la recherche est plus importante en fin d’année qu’en période estivale. L’autre fait intéressant à noter c’est que le creux à l’air moins prononcé au cours des dernières années. En tout cas, ce produit n’est pas sur le déclin, donc je valide ce point.

Avant de creuser un peu plus l’aspect concurrentiel de ma requête, je vais valider un point essentiel : le prix.

La disponibilité et le prix

Ici il est important de valider si le produit est disponible en affiliation. Il peut s’agir d’affiliation Amazon mais aussi d’autres distributeurs. Une fois que l’on est assuré d’avoir une offre à proposer, il faut s’interroger sur le prix.

Vu le temps investi dans le projet, il faut que chaque vente rapporte plus d’un euros. La gamme de produits que je vise oscille entre 20 et 130 €. Selon le programme de rémunération Amazon, ma commission sera entre 5 et 7 % selon la catégorie du produit car il est dans plusieurs catégorie. Ce qui nous donne sur une base de 5%, une commission de 1 à 6.5 € par vente.

En passant, j’en profite pour valider que le produit se vend bien sur Amazon en regardant le nombre d’avis et la note. Si les avis sont insuffisants ou les notes mauvaises, il est préférable de passer son chemin, surtout pour un premier site.

Ici le produit « star » à plus de 200 avis et les notes sont supérieures à 4.5 étoiles.

Par conséquent, je valide cette niche. en terme de prix et de disponibilité.

Mais avant de me lancer, je vais analyser plus en détail la concurrence avec SERPChecker. L’outil fournit avec KWfinder qui permet d’analyser plus en détail la concurrence.

L’analyse de la concurrence en détail

J’utilise SERPChecker pour étudier un peu plus en détail la SERP. L’outil est très visuel encore une fois et permet de voir le niveau de difficulté. C’est une excellente à MarketSamurai qui est beaucoup moins performant que par le passé.

analyse de SERP requête google

Au niveau de mon mot clé principal, je constate qu’il y a une légère concurrence mais aucun site vraiment ciblé sur la requête exacte. Intéressant…

Même si les 3 premiers résultats ont des atouts en termes de métriques, les positions 4 et 5 sont atteignables, d’autant plus que les pages reçoivent très peu de backlinks. Un avantage certain.

Si tu te retrouves face à un concurrent qui a de nombreux backlinks, il faut évaluer ta capacité à créer du lien pour au moins atteindre un niveau équivalent voir le dépasser. D’ailleurs, je parle de backlinks, mais il faut surtout se concentrer sur les RD (referring domaine).

Nous reviendrons plus en détail sur la stratégie de netlinking à mettre en place.

Pour aller plus loin, KWfinder inclut également l’outil LinkMiner qui permet de visualiser les backlinks des concurrents. Les données sont issues de Majestic, un autre logiciel SEO. L’intérêt de LinkMiner est de visualiser quels backlinks a le concurrent, d’espionner sa stratégie et de déployer une stratégie efficace pour venir le concurrencer.

Analyse du site de niche présent dans la SERP

Ici, je n’ai pas de concurrent direct, c’est à dire un site de niche (plus spécialement e-commerce de niche) placé sur cette requête en particulier. En revanche, j’ai identifié un site de niche qui présente les produits dans une sous-page. Il ranke dans le Top 10, du coup je vais regarder rapidement son profil de lien sachant que la page en question reçoit uniquement un lien.

Voici une copie d’écran de l’excellent LinkMiner :

analyse backlinks concurrent

Si ce site avait été sur la requête visée, il serait un très sérieux concurrent. Mais il est positionné sur un produit dérivé et seulement une de ces pages est consacré au produit que je vise.

Alors la question qui demeure est, faut-il se lancer sur une niche où il n’y a pas de site de niche. N’est-ce pas une mauvaise idée ?

Trouver un territoire vierge et immaculé est une chose assez compliquée. Ici je vous donne un premier aperçu de ma recherche, et je n’ai copié ici que l’analyse de mon mot clé principal, la requête avec le plus gros potentiel.

En creusant un peu plus, j’ai découvert un site de niche placé sur le mot clé générique mais sans marque. Voici quelques métriques intéressantes concernant ce site :

site de niche analyse backlinks

Ranxplorer :

Grâce à Ranxplorer (créer un compte gratuit), j’identifie que le domaine a eu plusieurs vie. Visiblement, il a été repris fin décembre 2017. En quelques mois, le trafic et le positionnement ont évolué de manière très positive :

visualiser le trafic avec ranxplorer

Le site a tout de même mis 6/7 mois avant d’atteindre le top 3 sur certains mots clés, un délai un peu long pour un site expiré.

L’autre avantage de Ranxplorer permet de voir les mots clés sur lesquels le site est positionné ainsi que les urls (intéressant) :

ranxplorer mots clés

Savoir qu’un autre site de niche est sur le marché et que ce site ranke assez bien avec une trentaine de lien est un signe encourageant.

Cette analyse est assez longue, mais c’est allant dans les détails qu’il est possible de trouver vraiment une bonne niche, c’est à dire avec un potentiel de vente intéressant et une concurrence peu élevée.

Petit conseil

J’ai fait plusieurs fois l’erreur avec mes premiers sites de niche de me lancer sur des requêtes trop larges. Ce n’est pas une mauvaise stratégie mais lorsqu’on débute cette stratégie est plus longue pour obtenir des résultats encourageants.
Bien analyser sa niche, ça permet aussi d’aller cibler l’un des meilleurs produits d’un secteur de marché ou un type de produit particulier sur un marché ou encore répondre à une demande très précise.

Cette stratégie de ciblage permet d’avoir un site très concentré de quelques pages et d’éviter de s’éparpiller. Toutefois, il faut tout de même s’assurer d’avoir suffisamment de contenu. C’est un juste équilibre à trouver, l’expérience joue beaucoup.

Quel est l’objectif ?

Un calcul rapide me permet d’estimer à environ 8000 recherches mensuelles sur les différents mots clés visés. C’est donc un volume intéressant pour se lancer. D’autres requêtes annexes viendront s’ajouter. L’idée est d’atteindre 1000 à 1500 visiteurs par mois à terme.

Un taux de conversion de 4 % permettrait d’obtenir 40 ventes par mois, avec une moyenne de 2.5 € par vente, ce site a donc un potentiel de 100 € par mois en automatique (revenus passifs). Réponse dans 12 mois.

Dans un premier temps, l’objectif est de créer un site de 4/5 pages (je reviendrai sur la structure dans le prochain article) afin d’atteindre le top 10 au cours du mois de mars 2019.

C’est important de poser un objectif, ici il est clairement ambitieux. Mais si je veux que cette étude de cas soit pertinente, il faut un peu de challenge.

Tu peux me poser tes questions dans les commentaires. A bientôt pour la suite !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*