Aller au contenu
créer un site de vente de liens

Créer un site pour faire de la vente de liens

Je suis devenu un véritable expert de la vente de liens depuis que j’ai fondé la plateforme Link’Express. Si je réalise aujourd’hui une majorité de mon chiffre d’affaires via la vente directe, j’ai également un gros réseau présent sur différentes plateformes. L’occasion de vous partager mon expérience dans l’édition de sites pour la vente de liens.

Le marché de l’achat / vente de liens

Le marché de l’achat et de la vente de liens est un marché dynamique avec une forte demande mais aussi une forte concurrence. Il y a les plateformes « privée » comme la mienne et des plateformes « place de marché » où les éditeurs peuvent inscrire leurs sites.

Comme pour les sites de niche, pour se démarquer on peut travailler des segments ou des niches sur ce marché. Il y a deux grands types d’achat de liens. Les liens achetés pour le positionnement SEO et les liens achetés pour le branding. Généralement, les liens pour le branding sont achetés sur des médias, des Google news ou des magazines en ligne offrant une grande visibilité (mais dont les effets sur le positionnement sont limités). Et les liens pour le positionnement quant à eux sont achetés sur des sites variés, dans des contenus thématisés voire sur des sites de la même thématique.

Par conséquent, il y a différents moyens d’aborder ce marché. Soit créer des gros médias (ou acheter des sites Google news), ce qui nécessite d’avoir un budget conséquent pour l’achat du site mais aussi pour produire du contenu régulièrement. Soit créer des dizaines de petits sites thématisés et nichés, c’est cette méthode que j’ai choisi.

Le gros problème de l’achat de liens est la non-professionnalisation de nombreux éditeurs. Beaucoup de sites sont très basiques et impersonnels. Pour se démarquer, il faut montrer des gages de sérieux et donner de la personnalité à son site, comme on peut le faire sur les sites de niche d’affiliation.

Comment créer un site de vente de liens ?

Je ne vais pas entrer ici dans tous les détails de la création d’un site de vente de liens mais voici les principales étapes.

  • Choisir une niche (plomberie, business, marketing, maison, décoration…)
  • Acheter un nom de domaine (ou trouver un bon domaine expiré ou racheter un site existant)
  • Installer le site
  • Réfléchir aux grandes catégories de son site
  • Produire au moins 30 à 50 contenus thématiques
  • Se positionner sur des mots clés de sa thématique
  • Acheter des liens pour donner de la puissance à son site et pour améliorer ses métriques (découvrir le pack BOOST RD de Link’Express)
créer un site de niche sur la thématique de la comptabilité

A cela il faut ajouter le choix d’un hébergement web. Il faut également choisir un CMS. WordPress est un choix pratique notamment pour utiliser les plugins des plateformes de vente de liens même si d’autres CMS plus légers peuvent être utilisés.

En choisissant WordPress, il faudra sélectionner un thème (Kadence, GeneratePress, Astra, WPOcean…) puis installer quelques plugins utiles :

  • SEOPress pour gérer les titles SEO, le sitemaps, le plan du site HTML
  • Redirection (pour créer les redirection si vous utilisez un nom de domaine expiré)
  • BBQ Firewall (sécurité)
  • WPS Hide Login (sécurité)
  • Contact Form 7 pour installer un formulaire de contact
  • Edit Author Slug pour modifier les slug des comptes auteurs
  • Jolie Table Of Content pour ajouter des sommaires automatiquement
  • EWWW Image Optimizer pour optimiser la taille de vos images
  • Public Post Review pour permettre à un annonceur de visualiser l’article (si validation nécessaire)
  • Un plugin de cache pour améliorer les performances
  • Heroic Favicon Generator pour créer un favicon responsive
  • Inline related Post et/ou Contextual related Post pour renforcer le maillage interne
  • Instant images pour ajouter facilement des images depuis les banques d’images publiques (Pixabay, pexels, Unsplash)

Votre site doit avoir un aspect professionnel, il faudra lui ajouter un logo et un favicon, des mentions légales et idéalement une page à propos.

Le petit plus : créer une page d’accueil personnalisée avec du contenu et ne pas se contenter du listing basique des 25 derniers articles.

Avantages de la vente de liens

  • Facile d’accès
  • Pas besoin d ‘une grande expérience ou expertise en SEO
  • Forte marge
  • Débuter avec un petit budget

Comme je l’indiquais au début, le marché de l’achat/vente de liens est un marché très actif et dynamique. C’est une activité facile d’accès car contrairement à l’affiliation ou au e-commerce où il faut se positionner dans le top 3 pour espérer gagner de l’argent, dans la vente de liens on peut être mal positionné et faire des ventes.

Il faut soigner son site et ses métriques pour se démarquer et vendre de manière régulière.

Inconvénients de la vente de liens

Il faut évoquer les inconvénients de la vente de liens. En premier lieu, c’est une activité peu intéressante. Passé l’étape de création du site, la recherche de mots clés et de sujets initiaux, l’intérêt est limité. On se contente de répondre aux offres, rédiger ou déléguer la rédaction et s’assurer que le site n’a pas de problème.

Les résultats peuvent être lents à venir, notamment si vos sites ont des métriques très faibles et/ou que vos prix de ventes sont trop élevés.

Étant donné que les barrières à l’entrée sont très faibles, de nombreux éditeurs se lancent chaque jour dans la vente de liens, la concurrence est forte. Toutefois, certaines thématiques demeurent sous-exploitées et il est possible de se démarquer.

Solutions pour améliorer rapidement les métriques SEO d’un site

Une des métriques phares pour se démarquer est le nombre de domaines référents (RD). Un site avec 3 domaines référents peut être bien positionné et puissant, mais bien souvent il passera inaperçu sur les plateformes à cause des filtres, voire il ne sera pas accepté. De même, un TF faible et un CF élevé peuvent empêcher votre site de se distinguer dans la masse. Certains acheteurs vont analyser les mots clés positionnés et le trafic, mais par expérience, il ne s’agit pas de la majorité.

Pour accroître le nombre de domaines référents d’un site, il y a plusieurs méthodes :

  • Ninjalinking : créer des liens depuis des forums, des webprofil, des commentaires (assez chronophage)
  • Faire des échanges de liens avec d’autres éditeurs (fastidieux et chronophage)
  • Acheter des liens sur les plateformes de vente de liens (plus rapide mais onéreux)

Avec mon équipe, nous avons créer le pack BOOST RD, un pack dédié aux éditeurs de sites pour améliorer les métriques et principalement le nombre de domaines référents des sites de vente de liens. Les liens créés remontent rapidement dans Majestic SEO. En plus de nouveaux RD, il est fréquent de voir monter le TF et le CF, rendant votre site plus attractif pour les acheteurs.

Perspectives futures

Pour moi le marché de la vente de liens va continuer de croître dans les prochaines années et les éditeurs vont se professionnaliser. La demande va s’accroître, surtout vers les sites thématisés qui attirent un trafic qualifié. De plus en plus, il faudra ajouter des éléments distinctifs (comptes de réseaux sociaux, newsletters, mise en avant…) pour offrir des options supplémentaires aux annonceurs lorsqu’ils commandent un lien afin de conserver de bonnes marges. Les mises à jour de Google et l’arrivée de l’IA dans les SERPs sonneront la fin du top 10 (qui est déjà bien entamé sur certaines SERPs). Désormais, il faudra être un acteur reconnu pour être cité comme source de l’IA et avoir l’opportunité d’obtenir une visite. Et pour devenir une source qualifiée, il faut un site ayant une forte autorité et recevant du trafic ciblé. Les annonceurs devront donc investir davantage dans l’acquisition de backlinks.

Pour conclure, je pense que la vente de liens a encore un bel avenir dans les années qui viennent. Il reste de nombreux terrains à exploiter sur les niches, mais aussi sur le local. De plus en plus, il faut professionnaliser l’image des sites proposés, leur donner une vraie personnalité. La fin du blog généraliste, multi-thématiques écrit par l’IA est proche. Mais la route est libre pour les sites spécialisés sur une niche, offrant des contenus de valeur et un écosystème aux annonceurs, leur permettant d’obtenir plus qu’un bon lien, mais aussi du trafic direct. En attendant, les bonnes vieilles méthodes fonctionnent toujours !

Abonnez-vous dès maintenant à ma lettre d’information
  • Etre notifié des nouvelles publications
  • Etre informé de l’actualité SEO, WordPress, outils…
  • Recevoir des trucs et astuces régulièrement
  • Des bons plans et des codes promos sur les outils et services web